Photo © Patrick PIRO - Accueil du site
 
Lyon, samedi 9 mai 2009
» Un avenir pour les Guarani » L’entreprise Dreyfus

L’entreprise Dreyfus

Louis Dreyfus est une multinationale détenue et contrôlée par la Louis Dreyfus S.A.S., une société de droit français basée à Paris. Ses activités principales : le négoce international, la transformation et la commercialisation de matières premières agricoles et énergétiques.

Louis Dreyfus est aujourd’hui le n°2 du sucre et de l’éthanol au Brésil. Louis Dreyfus est déjà bien implanté dans ce pays avec sa filiale LD Commodities spécialisée dans le soja, le coton, le jus d’orange ainsi que dans le transport et l’exportation de denrées. Le Groupe a racheté en 2007 les activités éthanol et sucre du groupe Tavares de Melo dans le Mato Grosso do Sul : 4 usines de transformation de la canne en sucre. E,n 2009, Louis possède 9 sites industriels.

Depuis plusieurs années l’entreprise Dreyfus est sollicitée par la société civile française sur la production de soja et de canne à sucre. Cette production est directement liée aux conditions de vie des Guarani.-Que fait Dreyfus vis-à-vis de ses responsabilités sociales ?

Les prix Pinocchio du développement durable, organisés par les Amis de la Terre - France, ont pour but d’illustrer et de dénoncer les impacts négatifs de certaines entreprises françaises, en totale contradiction avec le concept de développement durable qu’elles utilisent abondamment…

 

L’appel de Peuples Solidaires
Face aux changements climatiques et à la flambée des prix du pétrole, les agro carburants sont présentés comme une alternative énergétique durable. Parmi eux, l’éthanol, cet alcool qui peut notamment être obtenu grâce au traitement de la canne à sucre et dont le Brésil, avec une production de 18 milliards de litres pour 2007, est le deuxième plus gros producteur du monde, derrière les Etats-Unis. Une donnée qui n’aura pas échappé à Robert Louis Dreyfus, principal actionnaire et dirigeant du Groupe Louis-Dreyfus, 5ème fortune de France, et n°2 du secteur sucre-éthanol au Brésil. Déjà bien implanté dans ce (...)
Le soja contre la vie
« Nous n’avons rien contre le soja, c’est une logique économique que nous critiquons. Nous souhaitons avant tout interpeller les acteurs économiques et financiers qui appuient un modèle agricole fondé sur la concentration, la spécialisation, et tourné vers l’exportation au détriment de la sécurité alimentaire locale. Nous soutenons les stratégies de consolidation des débouchés pour le soja non-Ogm issu de l’agriculture familiale sud-américaine. Mais à terme l’objectif est de l’encourager à produire avant tout pour le marché local, et d’appuyer les éleveurs européens à la recherche d’alternatives au soja. (...)

Campagne européenne pour le droit des guaranis
La terre des hommes rouges

Prix du Jury au 5ème AMAZONAS FILM FESTIVAL

Avec le soutien de la FDHT

Fondation des droits de l’Homme au travail

Les prix Pinocchio
Les Amis de la Terre